Éviter le contre-sens dans la communication de l’exposition Tokyo-Paris

Musée d'Orsay

Paris, France, 2017

Ne vous attendez pas à voir des peintures japonisantes en allant à l’exposition Tokyo Paris ! En 2017, en partenariat avec le Bridgestone Museum of Art de Tokyo, le musée de l’Orangerie présente la collection artistique de la dynastie industrielle des Ishibashi, constituée en grande partie d’œuvres européennes.

Le musée souhaite appuyer sa communication sur une des œuvres phares de cette collection, Les Nymphéas de Monet. Inquiets du contre-sens possible (les gens ne vont-ils pas penser qu’il s’agit d’une exposition sur les impressionnistes ?), nous proposons de travailler le visuel des Nymphéas dans un signe rond. Placé sur un fond blanc, ce signe fort évoque le drapeau japonais de façon évidente.

Ne vous attendez pas à voir des peintures japonisantes en allant à l’exposition Tokyo Paris ! En 2017, en partenariat avec le Bridgestone Museum of Art de Tokyo, le musée de l’Orangerie présente la collection artistique de la dynastie industrielle des Ishibashi, constituée en grande partie d’œuvres européennes.

Le musée souhaite appuyer sa communication sur une des œuvres phares de cette collection, Les Nymphéas de Monet. Inquiets du contre-sens possible (les gens ne vont-ils pas penser qu’il s’agit d’une exposition sur les impressionnistes ?), nous proposons de travailler le visuel des Nymphéas dans un signe rond. Placé sur un fond blanc, ce signe fort évoque le drapeau japonais de façon évidente.