Quelle signalétique pour le bâtiment iconique du musée des Confluences ?

Musée des Confluences

Lyon, France, 2014

Architecte : Coop-Himmelb(l)au
Photographe : Robin/P

Situé au croisement du Rhône et de la Saône, à Lyon, le musée des Confluences est un cabinet de curiosité du XXIe siècle. En choisissant le projet de l’architecte autrichien Coop Himmelb(l)au, le département a fait le choix d’une architecture iconique : le lieu est pensé comme « un nuage de cristal du savoir ».

Nous avons décidé d’adopter une approche fonctionnelle du bâtiment, laissant ainsi à l’architecte ce qui lui appartient : le langage sculptural. Les deux niveaux d’exposition sont visibles depuis le hall d’accueil. Nous avons décidé de renforcer le système en marquant chaque niveau par un numéro de grande taille, visible du hall. Les ascenseurs sont marqués par des grands visuels en lien avec les expositions. Initialement prévu en digital, ce visuel est amené à changer régulièrement selon la programmation culturelle.

À l’extérieur, les visiteurs sont guidés par une signalétique en lettres de métal découpées et goujonnées sur la façade. Seuls deux totems sont nécessaires en bas de l’escalier central pour confirmer l’entrée et indiquer aux personnes à mobilité réduite le parcours qui leur est dédié.

Nous avons décidé de renforcer le système en marquant chaque niveau par un numéro de grande taille, visible du hall.

Situé au croisement du Rhône et de la Saône, à Lyon, le musée des Confluences est un cabinet de curiosité du XXIe siècle. En choisissant le projet de l’architecte autrichien Coop Himmelb(l)au, le département a fait le choix d’une architecture iconique : le lieu est pensé comme « un nuage de cristal du savoir ».

Nous avons décidé d’adopter une approche fonctionnelle du bâtiment, laissant ainsi à l’architecte ce qui lui appartient : le langage sculptural. Les deux niveaux d’exposition sont visibles depuis le hall d’accueil. Nous avons décidé de renforcer le système en marquant chaque niveau par un numéro de grande taille, visible du hall. Les ascenseurs sont marqués par des grands visuels en lien avec les expositions. Initialement prévu en digital, ce visuel est amené à changer régulièrement selon la programmation culturelle.

À l’extérieur, les visiteurs sont guidés par une signalétique en lettres de métal découpées et goujonnées sur la façade. Seuls deux totems sont nécessaires en bas de l’escalier central pour confirmer l’entrée et indiquer aux personnes à mobilité réduite le parcours qui leur est dédié.

Nous avons décidé de renforcer le système en marquant chaque niveau par un numéro de grande taille, visible du hall.