Créer un fil directeur au musée des Arts décoratifs

Musée des Arts décoratifs

Paris, France, 2007

Designer : Laurent Vié
Photographes : Luc Boegly, Arthur Lockhart

Le bâtiment du musée des Arts décoratifs est accolé à celui du Louvre. L’entrée de la rue de Rivoli est peu visible, et le musée souffre de ce manque de lisibilité. C’est avec ce cahier des charges que le musée des Arts décoratifs nous contacte en 2007. Nous proposons de souligner l’entrée par une tôle aluminium laquée rouge. Avec Laurent Vié, designer, nous dessinons les kakémonos qui bordent l’entrée pour créer un support de communication sur l’axe de la rue de Rivoli.

Dans les espaces intérieurs, notre principe signalétique doit s’intégrer à plusieurs architectures différentes et à un parcours historique complexe allant du Moyen Âge à nos jours. Pour la signalétique directionnelle, nous avons utilisé le lenticulaire , une matière qui exprime le mouvement, et au sol des inserts de petits cailloux noir et gris. La signalétique didactique va du cartel d’objet au cartel de mise en scène, d’une lecture au niveau du sol à une lecture à 180°. Pour cela, nous avons dessiné un support triangulaire orientable transparent pouvant recevoir des papiers allant du format A3 au format A7.

En 2011, nous sommes à nouveau contactés par le musée qui fête ses cinq ans. À cette occasion et après avoir constaté la curiosité des visiteurs et leur souhait d’en savoir davantage, la direction des musées a décidé de réintroduire dans les salles des textes didactiques. Nous avons réinterprété une série de papiers peints ou de motifs issus des collections du musée. Ces lés ont pris place dans les salles et deviennent des supports de texte. Douze motifs de papiers peints ont ainsi été créés, rythmant la circulation des visiteurs et offrant en parallèle aux mots une échappée en décors.

Le bâtiment du musée des Arts décoratifs est accolé à celui du Louvre. L’entrée de la rue de Rivoli est peu visible, et le musée souffre de ce manque de lisibilité. C’est avec ce cahier des charges que le musée des Arts décoratifs nous contacte en 2007. Nous proposons de souligner l’entrée par une tôle aluminium laquée rouge. Avec Laurent Vié, designer, nous dessinons les kakémonos qui bordent l’entrée pour créer un support de communication sur l’axe de la rue de Rivoli.

Dans les espaces intérieurs, notre principe signalétique doit s’intégrer à plusieurs architectures différentes et à un parcours historique complexe allant du Moyen Âge à nos jours. Pour la signalétique directionnelle, nous avons utilisé le lenticulaire , une matière qui exprime le mouvement, et au sol des inserts de petits cailloux noir et gris. La signalétique didactique va du cartel d’objet au cartel de mise en scène, d’une lecture au niveau du sol à une lecture à 180°. Pour cela, nous avons dessiné un support triangulaire orientable transparent pouvant recevoir des papiers allant du format A3 au format A7.

En 2011, nous sommes à nouveau contactés par le musée qui fête ses cinq ans. À cette occasion et après avoir constaté la curiosité des visiteurs et leur souhait d’en savoir davantage, la direction des musées a décidé de réintroduire dans les salles des textes didactiques. Nous avons réinterprété une série de papiers peints ou de motifs issus des collections du musée. Ces lés ont pris place dans les salles et deviennent des supports de texte. Douze motifs de papiers peints ont ainsi été créés, rythmant la circulation des visiteurs et offrant en parallèle aux mots une échappée en décors.