Créer un système d’orientation en trois langues pour une école multiniveau

École Européenne de Strasbourg

Strasbourg, France, 2015

Architectes : Auer+Weber+Assooziierte
Photographe : Arthur Lockhart

L’École européenne de Strasbourg est un modèle unique en France. Elle propose l’intégralité des cours en anglais, allemand ou français. Les élèves sont accueillis de la maternelle à la terminale.

Nous avons proposé une gamme de couleurs qui s’adapte aux différentes sections : rose pour la maternelle, violet pour le primaire et bordeaux au lycée. Les supports intérieurs se composent de bandes colorées. Les intitulés jouent avec l’architecture en évoluant sur les murs et les angles.

La hauteur des marquages et des pictogrammes s’adapte à la tranche d’âge des élèves. Ainsi en maternelle, les marquages sont très bas pour être visibles par un enfant de 3 à 5 ans. Nous avons utilisé une police linéale pour le français, une italique pour l’anglais et une mécane (à empattements géométriques) pour l’allemand afin de faciliter la lecture.

Les intitulés jouent avec l’architecture en évoluant sur les murs et les angles.

La hauteur des marquages et des pictogrammes s’adapte à la tranche d’âge des élèves.

L’École européenne de Strasbourg est un modèle unique en France. Elle propose l’intégralité des cours en anglais, allemand ou français. Les élèves sont accueillis de la maternelle à la terminale.

Nous avons proposé une gamme de couleurs qui s’adapte aux différentes sections : rose pour la maternelle, violet pour le primaire et bordeaux au lycée. Les supports intérieurs se composent de bandes colorées. Les intitulés jouent avec l’architecture en évoluant sur les murs et les angles.

La hauteur des marquages et des pictogrammes s’adapte à la tranche d’âge des élèves. Ainsi en maternelle, les marquages sont très bas pour être visibles par un enfant de 3 à 5 ans. Nous avons utilisé une police linéale pour le français, une italique pour l’anglais et une mécane (à empattements géométriques) pour l’allemand afin de faciliter la lecture.

Les intitulés jouent avec l’architecture en évoluant sur les murs et les angles.

La hauteur des marquages et des pictogrammes s’adapte à la tranche d’âge des élèves.